SPA, La grande répétition

Les pilotes vont disputer le weekend du 7 Mai 2011 la célèbre course des 1.000 Kilomètres de Spa Francorchamps en Belgique.
Deuxième manche du Championnat de l’Intercontinental Le Mans Cup, après les 12 Heures de Sebring qui avait vu le premier succès du Team Oreca dans cette compétition.
Cette course apparait pour les teams et pilotes comme une véritable répétition des 24 Heures du Mans qui se disputeront au mois de Juin prochain.

Les Rookies comme Andrea Barlesi par exemple pourront mesurer si besoin en est, la difficulté et l’assiduité que requiert une course d’endurance !
Sur la piste durant 6 heures, les pilotes pourront revoir leur gamme et s’habituer a ne pas perdre de temps dans le trafic, pour les autres, apprendre à ne pas gêner les plus rapides…
Précisons que ce point est extrêmement important sachant que plus de 60 voitures seront présentes au départ de cette course…

L’endurance amène également ses lots d’incidents mécaniques avec les casses moteurs, crevaisons et autres déboires en tout genre.
Ce sera aussi une opportunité de plus pour les mécaniciens de montrer a leur Team qu’ils sont affutés pour parer a toute imprévu avec une vitesse dépassant toute concurrence…
La fiabilité des voitures sera l’un des points déterminant pour la confiance en vue de la classique Sarthoise !

Audi qui arrivera pour la première fois avec sa nouvelle R18 en compétition officielle tentera de confirmer les espoirs aperçus au Mans lors de la journée des essais préliminaires.
Le Team Allemand a une énorme confiance en sa voiture et surtout une statistique très flatteuse…
En effet, depuis 2000, Audi Sport a a toujours remporté la course ou elle alignait pour la première fois son nouveau prototype. D’énormes espoirs sont placés dans cette R.18 et du coté de Ignolstad, on espère qu’elle fera aussi bien que ses dignes ancêtres (R8, R10, R15 et autres R15+).
De plus, la marque aux anneaux souhaite combler son retard au classement sur le Team Peugeot Sport et pourquoi pas les dépasser…

Peugeot justement, seront présent avec leur nouvelle 908 mais se refusent a jouer la victoire a n’importe quel prix !
Même si le titre ILMC est un objectif comme l’explique Olivier Quesnel : « L’ILMC est un objectif important pour nous, cependant nous n’allons pas jouer la victoire à n’importe quel prix à quelques semaines du Mans, »
« Il nous faut avant tout rallier l’arrivée avec trois voitures intactes et une somme complémentaire d’informations. Cela sera forcément synonyme de gros points pour Peugeot. » 
Ce dernier estime que Spa sera le « meilleur moyen de vérifier que les automatismes sont bien en place dans le cadre de la compétition ».
Le Team Français voit surtout en cette course une grande répétition permettant de peaufiner les derniers détails, la journée test en Sarthe leur ayant permis d’obtenir les données nécessaires pour préparer Le Mans.
Comme l’explique Bruno Famin, directeur technique : « Nous considérons davantage la manche de Spa-Francorchamps comme une répétition générale destinée à parfaire l’organisation et se mettre dans l’état d’esprit d’une compétition qui ne laisse aucun droit à l’erreur. Le plateau sera sensiblement le même qu’au Mans. Nous évoluons avec nos trois voitures. »

Le Team Oreca sera également présent en Belgique et essaiera de renouveler l’exploit réalisé lors de la course de Sebring qui les met en position de leader dans ce championnat.
Hugues de Chaunac qui a vu son proto roulé dans les temps des meilleurs aux préliminaires des 24 heures du Mans arrive avec une grande confiance et tentera d’engranger un maximum de points lors de cette course.
Olivier Panis ne cache pas sa détermination et affirme même que « Gagner a Spa serait la meilleure façon de préparer Le Mans !
Nous serons dans la même position qu’à Sebring et au Mans : il faudra suivre un rythme élevé pour être au contact et saisir l’occasion qui se présentera. »

Quelques teams n’auront malheureusement pas la chance de rouler en Belgique ce weekend …
En effet Aston Martin a tiré les leçons des dernières semaines et ne se présentera pas avec son proto, l’AMR-One, un modèle ouvert après avoir utilisé une voiture fermée les années précédentes.
Déjà absentes a Sebring, l’Aston Martin a connu bien des soucis sur le circuit du Castelet. David Richards, propriétaire d’Aston Marin a déclaré récemment qu’ils auraient pu disputer la course Belge, mais que « cette course nous imposerait un agenda qui ne nous permettrait pas de faire ce dont nous avons besoin. Nous devons faire nos essais à notre rythme sur le moteur, l'aéro et avec des essais d’endurance. »
Il en sera de même pour la OAK racing N°24 qui a connu une violentes sorties de pistes et n’a recu les pièces de rechanges que trop tardivement,
L’équipe sarthoise se rendra donc en Belgique avec une seule LMP1, la n°15, qui sera confiée au trio Matthieu Lahaye, Guillaume Moreau et Pierre Ragues. Tandis qu’Andrea Barlesi, Frédéric Da Rocha et Patrice Lafargue défendront les couleurs du team dans la catégorie LMP2 au volant de la n°35.
Pour des raisons relativement similaires, le team Hope Polevision et son prototype Oreca Hybrid LMP1 ne sera pas représenté et fera ses débuts au Mans.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site